Le quartier rouge d’Amsterdam : un quartier totalement extravagant

Publié le : 27 octobre 20214 mins de lecture

Le quartier rouge d’Amsterdam doit son appellation au néon des vitrines derrière lesquelles les prostituées posent. Pour ceux qui n’ont pas encore mis les pieds à Amsterdam, cette facette d’Amsterdam peut être la seule qu’ils connaissent. Pourtant, plusieurs autres éléments font le charme du quartier rouge d’Amsterdam.

Le passé catholique du quartier rouge

Si aujourd’hui, le quartier rouge d’Amsterdam est connu pour ses ruelles habitées par des prostituées, son renom venait autrefois de ses églises. Le quartier d’Amsterdam abrite par exemple la rue des moines, Monnikenstraat et la rue de la prière sans fin, Gebet Zonder End. Dans ces quartiers, on pouvait entendre les moines prier continuellement. La plus vieille église religieuse d’Amsterdam se situe également au cœur du quartier rouge, il s’agit d’Oude Kerk. Si vous souhaitez visiter Amsterdam en 3 jours, n’hésitez pas de découvrir le port maritime, il était une grande place commerciale. Les marins qui partaient en voyage tôt le matin, profitaient des plaisirs terrestres avant de partir et la confession de leurs péchés se passait avant même qu’ils passent à l’acte.

Le quartier rouge de nos jours

Le quartier rouge d’Amsterdam est qualifié comme sa partie la plus ancienne. Elle est réputée comme la ville de réalisation de tous les vices et de tous les fantasmes. Les ruelles sont bordées de cafés, de restaurants, de musées et de sex-shops. La prostitution y est légalisée et il y existe même une statue qui a été construite en l’honneur de toutes les prostituées du monde, elle se nomme la Belle Statue. L’odeur de la marijuana peut également se sentir dans plusieurs cafés. Divers musées insolites peuvent être trouvés dans le quartier rouge d’Amsterdam tel que le musée de marijuana qui informe sur l’histoire et les différentes vertus du cannabis ou encore le musée de l’érotisme ou diverses sculptures, dessins et littératures liés à l’érotisme se trouvent.

Les règles à suivre

Étant donné la vie qu’il est possible de mener dans le quartier rouge d’Amsterdam, il devient facile d’oublier qu’il y a cependant des règles à suivre afin de faire la fête tout en restant dans le respect. D’abord, l’anonymat des prostituées reste important, donc la photographie est formellement interdite et plusieurs gardes veillent à ce que cette règle soit respectée. À part cela, la perturbation des résidents ou des femmes qui travaillent est interdite sous quelle forme que ce soit, il faut donc éviter les bruits inutiles et respecter les travailleuses de sexe. Enfin, il faut rester vigilant quant à ses affaires car il est possible de les négliger vu la distraction que la ville peut offrir. La possession et l’utilisation de drogues autres que celles vendues par les revendeurs agréés sont également interdites et sévèrement sanctionnées.

Plan du site